Troupe

La Confrérire - Amaël

Amaël

Chasseur lubrique

Godferdom! Notre cher capitaine, à l’esprit plus mal tourné que celui d’un proxénète serbe et à l’humour parfumé de misogynie salace. Récemment équipé d’un filtre à perversion, il a su faire de ses pensées vénériennes modérées un atout d’originalité. Adepte des blazers en velours côtelé et des coudières à l’épreuve des balles, cet incorrigible séducteur n’a peur que de l’hiver, ses côtes fragiles peinant à supporter rires et toux.

La Confrérire - Cédric

Cédric

Polymorphe capillaire

Ancien messie au cheveux (très très) longs, il a daigné rejoindre notre congrégation pour nous guider vers la lumière. Ne vous laissez pas perturber par son apparente timidité… une fois qu’il s’oublie, il se transforme. Que ce soit dans le rôle d’homme efféminé ou de mari effarouché et incompréhensif, il vous surprendra avec des personnages interprétés avec une touche qui lui est propre !

La Confrérire - Laurent

Laurent

Chirurgien de la manipulation

Alias « Le Docteur ». Sa voix vous évoquera immédiatement les chants paillards wallons et la Jupiler fraîchement brassée. Fort de sa personnalité et de son sourire narquois, il ne rate aucune occasion de placer la bonne vanne au bon moment. Votre anatomie n’a aucun sercret pour lui, son accent liégeois n’en aura bientôt plus pour vous.

La Confrérire - Jennypher

Jennypher

Polyglotte schizophrène

Attention, chien méchant! Ses dents aiguisées font d’elle une redoutable jouteuse, spécialiste des personnages échappés de l’asile. Méfiez vous de son visage angélique et de ses formes déroutantes, les remarques cinglantes ne sont jamais bien loin. Fruit de la diaspora roumaine de 1732, elle a été recueillie par notre ordre et ne l’a plus quitté depuis. Si vous la voyez bien coiffée, c’est qu’elle n’est pas dans un match d’impro.

IMG_4465

Alexandra

Mini-créature niveau 1

Notre zoophile préférée, spécialiste des personnages attachants à la logorrhée maladive et aux répliques assassines. Éleveuse de rongeurs à l’espérance de vie discutable, elle partage également leur habitat et prend un malin plaisir à se dissimuler de manière impromptue au milieu des immondices urbains.